Une journaliste du média en ligne Maggie News blessée par balle à Grand Ravine

Ils étaient 11 Journalistes de différents  médias en lignes à se rendre à Grand Ravine ce mercredi 6 mai 2020, dans le but de réaliser un reportage avec les riverains de la place sur la situation des zones de non droit face à la pandémie du nouveau coronavirus ,a rapporté un de ces victimes.

 

contre toutes attentes, Mona Gentille une des journalistes en déplacement a reçu une projectile à la jambe au moment où des individus armés, hostiles à la réalisation de leur reportage ont ouvert le feu en leur direction. La journaliste grièvement blessée reçoit des soins à un centre hospitalier dans la capitale haïtienne.

 

Haïti, un pays où à chaque axe relie un département à un autre des chimères lourdement armés font la loi, toute couche se voit victime de cette insécurité datant quelques années. Malgré les efforts consentissent dans le plus haut niveau de l’etat avec la création de la CNDDR , Commission nationale de désarmement,démantèlement et réinsertion jusqu’ici pas la moindre amélioration. Plus de 17 personnes tuées par balles pour ce mois d’Avril, un bilan négatif pour cette commission penchant sur le désarmement qui n’aboutisse jusqu’à présent à rien.

 

En outre ,cette scène nous rappelle la  disparition du photo journaliste Vladimir Legagneur en mars 2018 à Grand Ravine zône dirigée par des gangs lourdement armés et l’assassinat de Rospide Petion. Journaliste a Radio Sans fin RSF.

 

Dans un pays où la liberté de la presse est menacée, peut-on dire que Les dirigeants haitiens ont failli à leur mission?                  ils ont tenté, mais stérile…                                   En espérant que ces zones soient pacifiées , la rédaction vous exhorte de nouveau à la sensibilisation pour éradiquer ensemble le Covid-19 qui compte déjà plusieurs morts et plus d’une cinquantaine de cas infectés.

 

 

 

Pierre Jacky JEAN

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page