Une invitation à la primature du premier Ministre Joseph Jouthe aux gangs du village de Dieu

Le premier Ministre Joseph Jouthe invite les chimères du village de Dieu à la primature

Depuis l’installation du président Jovenel Moïse à la magistrature suprême du pays, plusieurs gouvernements ont succédé mais tous ont laissé une trace médiatique noire.

 

Dans sa dernière sortie, le premier ministre a affirmé qu’il avait l’habitude de communiquer aux semeurs de trouble de village de Dieu et même fait référence à Izo ainsi connu, chef de gang recherché par la Police.

Suite à ces déclarations, le ministre de la justice Me Lucmanne Dellile dans une intervention préparée par la PNH avait demandé aux habitants du village de Dieu de se retirer de la localité dans un délai de trois jours, sinon l’Etat ne serait pas responsable des dommages colatéraux qu’ils pouvaient y avoir. Cette déclaration a fait couler beaucoup d’encre chez les organismes des droits de l’Homme.

Une semaine après l’expiration de l’ultimatum 72 heures, c’est le premier Ministre qui réitère dans sa déclaration. Une invitation est lancée aux hommes du village de Dieu à la primature ce lundi dans le but de vider tous les contentieux.

« Kòm li difisil poum rantre nan vilaj ale chèche yo bon m’ap la a pati de lendi ,mwen swete y’ap vin jwenn mwen epi n’ap regle sa nou gen pou’n regle a». A déclaré le PM.

 

Chef du conseil supérieur police nationale CSPN, le premier Ministre, pour beaucoup de gens peut sans crainte faire certaines déclarations concernant la sécurité territoriale.
Cependant, quel est le rôle du CNDDR commission nationale de désarmement,démantèlement et réinsertion, qui, selon plus d’un, a failli à sa mission.

« Le processus de désarmement n’a pas abouti à grande chose, maintenant passons au démantèlement » témoigne Christopher, un habitant de Carrefour victime dans les ères métropolitaines.

 

Après une semaine, rien n’est dit rien n’est fait.
Est-ce que les gens ont laissé Village de Dieu?
Une chose est sûre, aucune intervention musclée n’est encore menée pour pacifier ce quartier.
Toutefois, on attend jusqu’à lundi pour une éventuelle tête à tête entre le premier ministre haïtien Joseph Jouthe et les gangs du village.

 

 

 

MASSON Duckenson 

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page