A la Une

RETOUR DE LA VEUVE MARTINE MOÏSE : Une autre coiffure du paysage politique (…)

Madame MOÏSE Martine est de retour en Haïti, veuve après l’attentat à la sureté de l’État; le 7 Juillet dernier marquant l’assassinat d’un Président (De Facto) en fonction. L’ex première Dame de la République d’Haïti, est pour le moment dans le pays maudit selon les Protestants qui ne sont pas très surpris par la mort du premier citoyen car ils ont faits des révélations.

Bref, l’Ancien Testament ne réprouve pas les cheveux longs ; les Nazarites faisaient vœu de ne pas couper leur chevelure, Samson en était un exemple et il était dit que sa force dépendait de la longueur de ses cheveux.

Il faut savoir aussi; que l’acte de couper les cheveux, dans un contexte où les cheveux longs sont valorisés, a une charge symbolique. La plupart des études sur les rêves et plusieurs essais sur la psychanalyse freudienne parlent même de l’acte de couper courts les cheveux comme équivalent à une castration(…)

Ce sacrifice peut être volontaire comme symbole de deuil ou dans un contexte religieux : les moines bouddhistes se rasent la tête en signe d’humilité.

Par opposition, la culture occidentale considère que couper les cheveux; cela augmente l’estime de soi, renforce le sentiment de valeur et celui/celle qui le fait se sent réussi, libre et avec une grande indépendance. Cela signifie aussi, des changements, de nouveau processus, des situations fermées, un renouveau et réinitialisation du mode de vie.

Comme cette question de coiffure a une connotation d’une civilisation à une autre, donc pour les asiatiques; les cheveux longs sont considérés comme des signes de jeunesse et de féminité. Est ce que cela dit, l’ex première Dame se sent en pleine forme comme veuve après environ dix (10) jours d’hospilitaliser? Hmmmmm, on avait dit qu’elle était gravement blessée(…)!

Un accueil par le PM a.i qui secoue le premier pays des noirs, et; qui montre le paysage Politique de notre chère Haïti est fragile et sombre.

De retour de l’un des pays; cité dans cette attaque qualifiée de terroriste par plusieurs médias internationaux et locaux. La Dame du défunt, ranime le paysage Politique d’un peuple en deuil; comme on a accueilli un ancien président, deux (2) fois enlevés par les Blancs. Hmmmmm, un paysage qui est sombre d’un peuple vraiment émotionel et analphabète mais qui regarde et observe avec soin tous les petits détails de la politicaillerie Haïtienne!

Si le cheveux est un jeu de charisme et de séduction, ne plus s’occuper de son cheveux ou encore le raser pendant dix (10) jours, cela pourrait dire aussi qu’elle se coupe de tout le monde d’une certaine façon. Oui, refuser de développer son potentiel avec les anciens collègues de son mari assassiné et de rester dans un univers terni. À rappelons que, le siège de l’âme est souvent identique aux coiffures car parfois le cheveux est representé comme symbole de revolution et autres.

On veut attirer votre attention, sur ce paysage politico-historique animé par des gestes sans éthiques mais hautement mystiques qui ont une grande valeur aux yeux des Anthropo-Sociologues.

Un paysage politico-historique qui dit tout sur le devenir de la lutte acharnée pour le pouvoir, l’acceptation psychologique du néocolonialisme et un signal fort pour se questioner sur l’avenir socio-politique du pays.

Pour finir, on pose seulement ses questions:

• Haïti se prépare-t-elle pour une guerre civile ou une tabula rasa?

• La veuve devrait-elle déjà en pleine pour une telle salution (7 gwo bout sekous met sou li, tou desonnen nèg yo)?

• Dans un paysage Politico-juridique, pourquoi l’homme qui a declaré que tout était sous contrôle, voulait partager le même siège que la veuve en pleine forme mais attristée?

• Est-ce que le peuple Haïtien malgré toutes ces diversions, trouverait justice au nom de la fierté nationale, de la liberté et du patriotisme?

On n’a pas les bonnes reponses mais ce retour doit-être symbole de lumière pour le pays dans ce dossier de trahison et non de la vengeance de Mama car les familles des pitit Kay ne peuvent encore vivre un autre paysage sanglant de la lutte pour le pouvoir. Un retour, qui devrait faire avancer les enquêtes avec soin et non la falcification de la vérité contre rançon comme on l’a déjà fait dans les procès de la consolidation et du Pétro Caribe.

Bladimy BLANC, le 17 Juillet 2021, Santo Domingo (E.I)

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page