A la Une

Pornographie-Nécrologie : L’empereur américain du porno est mort

Fondateur du magazine « Hustler » en 1974, à l’origine de sa fortune, il avait été victime d’une tentative d’assassinat en 1978, le laissant paraplégique. Ardent défenseur de la liberté d’expression, il est mort le 10 février, à l’âge de 78 ans.

S’attirer les foudres d’un extrémiste raciste proche du Ku Klux Klan, se faire tirer dessus à la sortie d’un tribunal où il comparaissait pour « obscénité », devenir paraplégique et écouler les quarante-trois dernières années de sa vie dans un fauteuil roulant plaqué or : ainsi vécut Larry Flynt, mort dans son sommeil, à Los Angeles, le 10 février, à l’âge de 78 ans.

Le communiqué publié par le groupe Flynt précise que l’homme d’affaires, dont la dépendance aux anti douleur et à la drogue était connue, est mort « des suites d’une maladie soudaine », son épouse Elizabeth et sa fille Theresa à ses côtés. Une fin de vie aussi ordinaire que l’existence du fondateur du magazine porno Hustler (« arnaqueur », « escroc », « prostitué », en français, dans le texte) fut effervescente.

Lorsqu’il lance le magazine qui a fait sa réputation, en 1974, Larry Flynt cherche d’abord à faire la promotion des clubs qu’il possède déjà dans l’Ohio, où les clients se rincent le gosier et l’œil devant des serveuses entièrement nues. En 1972, le film de Gérard Damiano Gorge Profonde, avec Linda Lovelace, a connu le succès public, malgré les interdictions pour pornographie, alors que le magazine Playboy, de Hugh Hefner, règne en maître sur la presse érotique.

Info 4.0 / Source : Le Monde

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page