A la Une

Pétrole-International : Vers une augmentation du prix des produits pétroliers

Grande surprise pour ce mi-Mars , le prix du baril de pétrole prend le large sur le marché international.

L’année 2020 restera celle des bouleversements qui ont affecté le monde entier du fait de la pandémie du Coronavirus. Au dela des fortes chiffres de decès a déplorer l’année a été la période de la grande récession économique à hauteur de 3.5%, une situation qui sans doute selon les prévisions des experts de pétrole augmentera le coût en 2021.

Pour la deuxième fois ce mois-ci, les prix de référence du pétrole brut sur les principaux marchés internationaux ont bondi de plus de 3% et atteint leur plus haut niveau en près de 2 ans. En outre, cette hausse survient après que l’organisation des pays producteurs du pétrole (OPEP) et alliés ont surpris les marchés en décidant de maintenir leur réduction de production à un moment où l’économie mondiale commence à fonctionner et la demande de pétrole s’augmente.

Depuis Moyen Orient avec les grands producteurs Saoudiens, passant par l’Europe jusqu’en Amérique les chiffres ont un prix respectif par rapport à la quantité de réduction de barils stockés. Comme pour USA, les analystes ont relevé leurs prévisions de 70$ à 75$ le baril au cours du deuxième trimestre (Avril-Mai-Juin) et jusqu’à 80$ pour le troisième trimestre de l’année 2021.

A New York, le baril de pétrole a dépassé les 60$, une première depuis un an. Selon le relevé Info Essence de CAA-Québec, le prix du carburant dans les stations services à Montréal et au Québec est au seuil de 1,30 le litre, aussi à son niveau le plus élevé depuis un an. Par conséquent, depuis des jours les consommateurs ressentent déjà la hausse et se plaignent.

Si une année de cela, à cause de la pandémie la consommation de pétrole a chuté, à présent les calculs sont à la hausse. En Haïti, pendant que le taux de dollar augmente, même si le prix de pétrole sur le marché international est en baisse, le gallon a la pompe coûte cher, une réalité pour certains consommateurs due à la mauvaise gouvernance.
Après l’épuisement du stock, on devrait malheureusement s’attendre à une augmentation du prix au cas où le baril n’a pas chuté.

MassonleDuck

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page