Lorsque l’éducation devient un luxe

Texte de Muriel Vieux.

En Haïti, une éducation de qualité a toujours été le privilège d’une petite classe sociale, mais aujourd’hui, par suite des différentes crises, qui se sont succédé depuis la date d’ouverture de l’année scolaire en Haïti, même cette éducation branlante, que recevait les enfants de ces classes délaissées, devient-elle aussi un luxe.

Plusieurs écoles, et pas seulement celles desservant les classes aisées, sont en train de lancer des programmes d’éducation en ligne pour essayer tant bien que mal de sauver une année scolaire déjà six pieds sous terre. Voulant bien faire, ces écoles multiplient les efforts pour faire avancer « ceux qui peuvent ». Est-ce la bonne approche ?

L’éducation ne consiste pas seulement à ce que l’on apprend dans les livres. La vie aussi donne des leçons, et encore une fois nous échouons magistralement nos examens de passage en matière d’union, de compassion et de compréhension dans ce pays.

Car pendant que nous dispensons des cours virtuels à ceux qui peuvent les suivre, la vie dispense des cours aussi à ceux que nous laissons pour compte. Elle leur apprend que l’inégalité est leur dû, que toujours leurs besoins à eux ne seront pas pris ni en compte ni en charge et qu’ils n’ont pas les mêmes droits que les autres enfants. Elle renforce en eux, la haine, la rancune et la jalousie des émotions avec lesquelles ils ont déjà des relations assez étroites. Demain ce seront eux qui seront dans les rues cassant, brisant et brûlant tout sur leur passage et encore une fois nous hisserons bien haut nos sourcils et dirons… mais quel peuple ignorant et barbare.

Combien de fois la vie en Haïti devra t-elle nous faire refaire cette classe de pays lock et de manifestation avant que nous réussissions et passions à la classe suivante ?

Nous n’aurons jamais tous les mêmes avantages c’est certain, mais bon Dieu nous pouvons au moins remplir à moitié ce fossé qui nous sépare de nos compatriotes avec une partie de nos privilèges. Ce slogan qui revient de plus en plus sur les lèvres de ce peuple que vous appelez ignorant ‘’ensemble on sortira, ou ensemble on crèvera’’ vous ne pouvez plus l’ignorer !

On ne peut pas continuer à trouver des solutions pour ceux qui peuvent bien se les procurer, inverter, génératrice, tablette, internet, panneaux solaires, voitures blindées, sécurité, avion médical, école virtuelle etc… il faut commencer à trouver des solutions pour ceux qui n’ont pas les moyens.

Il faut que, nous décidions et commençons à nous comporter comme une Nation, un vrai peuple, uni dans les bons comme dans les mauvais moments. Il faut que nos solutions incluent toutes les classes sociales et pas seulement celles qui sont aisées.

Il faut que nous tous nous acceptions de faire des sacrifices, oui des sacrifices !

Sommes-nous prêts à en faire ? Ou avons-nous besoin de refaire encore une fois cette classe ?

Muriel Vieux

27 Avril 2020 

©tous droits de reproductions réservés


Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page