Léon charles pourrait-il satisfaire les revendications des policiers?

Après qu’il a laissé le poste de Directeur Général de la PNH en 2005, Léon Charles occupe à nouveau cette fonction en 2020 après 15 ans hors du pays.

Compte tenu de la réalité actuelle de l’institution policière, la PNH ne serait jamais stable, depuis la petite ruelle entre le premier ministre et l’ex DG a.i Rameau Normil au palais lors du 5e dialogue communautaire, il n’était l’homme du gouvernement, ses revendications, et l’appui susciter au niveau de l’exécutif n’était pas prise en charge.

Ce dernier visait répondre aux revendications des policiers après le constat du budget alloué à la PNH, l’augmentation sur “Ti kat la” est la cause profonde de la révocation du DG, il a demandé au gouvernement des blendés de type 8, ils ont commandé des véhicules de blindage de type 6, la compagnie leur a fourni des blindés de type 4, ce qui a avorté le premier déploiement policier au bicentenaire plis précisément au village de Dieu.

Lors de l’installation du nouveau DG de la PNH, M. Léon Charles, pourquoi Rameau Normil n’a pas présenté son discours?
Rameau Normil a été empêché pour le contenu de son discours, peut-être qu’il dénoncera l’ingérence du gouvernement à l’égard de l’institution policière.

Léon Charles est connu comme un homme de terrain, mais il devrait tenir compte des revendications de la SPNH, du groupe Phantom 509, ainsi que les employés civils.

Le premier ministre, Jouthe Joseph, qui est aussi le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) se délibère pour lier les bras du DGPNH.

Pierre Jacky JEAN

Bouton retour en haut de la page