A la Une

L’avion dans lequel les mercenaires qui ont tué Jovenel Moïse ont voyagé appartient à une compagnie d’un politicien dominicain

La compagnie propriétaire du jet privé de luxe immatriculé HI-949 dans lequel ont voyagé les mercenaires colombiens qui ont assassiné le président haïtien Jovenel Moïse le 7 juillet, serait liée à l’homme politique dominicain Gonzalo Castillo, ancien candidat à la présidence du Parti de la Libération Dominicaine (PLD).

Selon l’enquête publiée par le journal colombien “El Tiempo”, la possession de l’appareil est l’une des pistes traitées par la police fédérale américaine (FBI), puisque la société de sécurité qui a embauché les mercenaires colombiens est basée à Miami.

Une photographie publiée par « El Tiempo » montre le médecin haïtien Christian Emmanuel Sanon, considéré comme le « cerveau » de l’assassinat, sur les marches de l’avion, propriété de la société Helidosa SA

Aux côtés de Sanon, un ancien soldat colombien, Arcángel Pretelt Ortiz, et l’Équatorien Walter Veintemilla, également un élément clé dans l’organisation du meurtre, apparaissent sur la photographie.

Le nom de Pretelt apparaît dans les documents de la société CTU Security LLC, contractée à Miami, ainsi que celui du Vénézuélien Antonio Intriago, également inclus dans la photographie.

La CTU a organisé le recrutement et l’envoi des anciens soldats colombiens et l’hébergement du groupe dans un luxueux hôtel de Saint-Domingue, où se sont rencontrés le docteur Christian Sanon, le vénézuélien Intriago et l’ancien sénateur haïtien John Joel Joseph.

Veintemilla, pour sa part, aurait été chargée de déplacer une partie des fonds de l’opération via sa société Worldwide Capital Lending Group. Le total du plan aurait coûté plus de 20 millions de dollars.

Info 4.0 / Source : Diario Libre

Crédit article : Diario Libre

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page