A la Une

International : Après la Présidence, Donald Trump va perdre une fortune

Si il y a environ 4 ans, Donald Trump était l’homme le puissant du monde, quelques jours avant la fin de son mandat le septuagénaire est devenu persona non grata dans le monde politique ainsi que celui des affaires.

Le 45e Président des États-Unis perd un à un ses partenaires financiers après l’attaque du Capitol le 6 janvier 2021 dont il est tenu responsable.

En effet, le New York Times a annoncé ce 12 janvier que Donald Trump vient de perdre le support de la Deutsche Bank, sa principale banque historique qui était à ses côtés dans les moments les plus durs comme pendant la faillite de plusieurs de ses casinos dans les années 90 ou quand la banque s’est retrouvée au milieu des enquêtes sur les soupçons de collusion Trump et la Russie. L’établissement allemand a décidé de ne plus faire affaire avec le président américain ou avec ses entreprises à l’avenir.

D’un autre côté, Signature bank, une autre institution qui gérait plus de 5 millions de dollars pour les comptes personnels du Président a décidé de ne plus collaborer à l’avenir avec aucun des membres du Congrès ayant voté contre la certification de l’élection de Joe Biden.

Rejeté par ses banques, bloqué de Twitter, Donald Trump qui est un grand amateur de golf est devenu également infréquentable dans le monde du sport. La Professional Golfers’ Association d’Amérique a décidé de ne pas organiser son championnat 2022 au Trump National à Bedminster, dans le New Jersey. Seth Waugh, le directeur général de l’instance organisatrice de ce tournoi du Grand Chelemba déclaré que la marque était en jeu.
Tout de suite après, le Royal and Ancient Golf Club, l’instance dirigeante du golf mondial, a annoncé que le complexe Trump Turnberry en Écosse, où s’est déjà tenu plusieurs fois le British Open, n’accueillerait pas non plus de sitôt ce tournoi majeur dans le monde du golf.

Même sa ville natale, New York, coupe les ponts avec le Président. La grosse Pomme veut plus faire affaire son entreprise. Le maire Bill de Blasio a annoncé que la ville mettait fin aux contrats qui confiaient à la Trump Organization la gestion de deux patinoires de Central Park à Manhattan et un terrain de golf du Bronx. Ces contrats rapportaient à Trump près de 17 millions de dollars par an.

“New York ne fait pas affaire avec des éléments insurrectionnels. Si une entreprise ou la direction d’une entreprise participe à des activités criminelles, nous avons le droit d’y mettre fin”, a assuré Bill De Blasio

Le locataire de la maison Blanche qui retournera à la vie civile ce mercredi 20 janvier 2021 après l’investiture de Joe Biden, n’aura pas droit au repos comme ses prédécesseurs. Entre les risques de poursuites judiciaires et la diminution de son portefeuille financier, Donald Trump aura peut-être des jours sombres devant lui.

Info 4.0

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page