Insecurité : Un lycéen et un sexagénaire tués au Bel-Air

Deux personnes, un élève du lycée Pétion et une femme âgée de plus d’une soixantaine d’années tués ensuite calcinés dans le grand quartier du Bel-Air.

Depuis quelques mois, le quartier du Bel-Air devient comme les autres bidonvilles du pays une zone impraticable, occupée par des gangs armés rivalisant ceux du G9 de la zone adjacente dirigés par l’ex policier Jimmy Cherisier alias Barbecue.

Dans la mi-journée du mardi 15 Décembre 2020, à l’angle des rues Dr Aubry et des fronts forts au Bel-air, non loin du palais national gisaient sur le pavé les corps de deux personnes de génération différente.

Selon les habitants de la zone, les corps calcinés s’agissaient d’un élève de la terminale du lycée Pétion du Bel-Air et d’une riveraine, tous deux tués à l’arme blanche.
Pour une journée, ce jeune d’un avenir prometteur et cette dame qui pourrait avoir beaucoup à partager à cette génération sont partis à jamais.

Pour plus d’un, cette double homicide a été commis par le troupe « Krache dife » , une association de malfaiteur faisant partie du « G9 alye an fanmi » infiltrant la zone.

Par conséquent, les résidents du quartier déplorent ces actions criminelles et appellent la population a un soulèvement massif afin d’éradiquer ce fléau.

Si l’insécurité sévit dans le pays, le président Moïse semble ne pas avoir le bâton de Moïse pour faire chemin des axes de sortie de la capitale bloquée depuis plus de deux mois par ces derniers et éradiquer ce phénomène qui ronge toute la population.

De plus, l’année 2020 marquée par la COVID-19 est bien contraire en Haïti qu’ailleurs, ici c’est le banditisme qui fait rage. Pour le bilan, contraire à l’an dernier, ça passe déjà à la deuxième vague.

Massonleduck

Suivez-nous sur

Facebook