A la Une

Haiti – Pont Rouge : Face à l’incapacité de l’Etat, Barbecue se comporte en chef

Le porte-parole du groupe armé de bas Delmas, Jimmy Chérisier engendré en tout ou en partie par les politiciens au pouvoir, a fait une démonstration significative ce 17 octobre 2021 au Pont-Rouge. Là où les autorités compétentes ne peuvent se rendre, lui il est au rendez-vous.

De son surnom Barbecue, il a purement et simplement ridiculisé les soi-disant représentants de l’État tout en leur montrant à quel point le feu Me. Dorval avait raison lorsqu’il prononçait que le pays n’est plus dirigé, ni plus administré.

Malgré les 20 millions de gourdes encaissés, le premier ministre Ariel Henry n’a pu réussir à investir le lieu où se trouve le monument de Dessalines ce 17 Octobre 2021. À sa place, le chef de gang Jimmy Cherizier du groupe  » G9 an fanmi e alye, manyen youn manyen tout » à procéder à l’offrande florale.

Dans des vidéos virales sur les réseaux sociaux, il est accompagné d’une foule avec des pancartes en main et des acolytes lourdement armés, c’est Jimmy Cherizier tiré à quatre épingles d’un beau costume blanc à l’instar d’un officiel qui marchait dans les allés de Pont-Rouge pour commémorer les 215 ans de la mort de Dessalines.

Ce dimanche du 17 Octobre 2021, encore une fois la république a été giflée, l’idéal dessalinien a été souillé.
Le chef du gang G9 Jimmy Cherizier alias Barbecue accompagné de sa troupe vêtue de maillots blancs imprimant le visage de l’ancien président PHTK Jovenel Moïse avec le slogan « Jistis pour Jovenel » ont déposé des gerbes de fleurs sur la mausolée de Jean-Jacques Dessalines au Pont Rouge, des images montrant a clair sa position et réaffirmant une fois de plus ses conivances avec l’ancien president Jovenel Moïse , malheureusement assassiné le 7 juillet 2021.

Une fois de plus, le numéro un de G9, allié du pouvoir PHTK n’a pas mâché ses mots pour critiquer le système haïtien qui est à la base de cette crise sociale qui gangrène le pays tout en affirmant son desaccord avec le premier ministre Ariel Henry.

En outre, ces sorties montrent clairement que l’État haïtien n’est plus au commande, seules les fédérations de gangs armés ont le contrôle du territoire. C’est le fruit du travail de nos incapables politiciens, aussi vrai que la declaration de l’ancien president Jovenel Moïse : « Lè nou voye’m ale-a , e moun mwen yo, patizanm yo sa nap fe ak yo ».
N’est-il pas encore temps de faire autrement la politique? De rejeter ces méprisables pratiques et prendre un peu conscience?

En attendant le nouveau jour, la renaissance d’Haïti, le Caïd de G9 peut se prononcer a l’instar du père de la patrie, qu’après ce qu’il venait de faire au Pont Rouge hier, si l’Etat ne se soulève pas, c’est qu’il est vraiment en defaillance totale.

Info4.0

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page