A la Une

Haïti – Politique : Interdiction aux signataires de l’accord politique d’Ariel Henry de parler au nom d’Arnel Bélizaire

L’avocat André Michel et tout signataire du dernier accord politique ne sont plus en mesure de prendre la parole sur le dossier de l’ancien député Arnel Belizaire, seulement trois défenseurs de droit y sont autorisés

Suite à l’audience tenue à la cour d’appel le lundi 11 Octobre 2021, l’ancien député Delmas/ Tabarre, Arnel Belizaire et Consors ( Killick, Joanel Paul ) n’ont pas été libérés.
Par faute de temps, l’audience a été reportée jusqu’au lundi 18 Octobre prochain. Ce qui a suscité la colère des partisans des prisonniers politiques du régime PHTK version 2 et des sorties dans les médias des avocats comme André Michel.

Par conséquent, moins de 48 heures après, dans une note rendue publique par l’ancien député et opposant du régime PHTK, Arnel Belizaire, a mentionné les noms des avocats habilités à le défendre.
Entre autres, les avocats Camille Leblanc, Max Stanley Lafortune et Thélève P. Toussaint en font partie.

Il est à noter que l’avocat du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) Me André et les autres personnes signataires du dernier accord ne font pas partie de la liste et sont à présent interdits de prendre la parole au nom de Arnel Belizaire.

Pour rappel, l’ancien député a été arrêté dans le département du Sud-Est, le samedi 30 Novembre 2019 avec des armes, munitions et autres équipements trouvés à l’intérieur des véhicules dans lesquels ce dernier et ses 7 sept acolytes étaient à bord.
Les rapports de police ont relevé un arsenal de 3 fusils, 5 pistolets, 3 grenades, 1 masque à gaz, 12 chargeurs de pistolet, 8 chargeurs de fusil, des munitions, de l’argent en cash et des équipements de communication.

MassonleDuck

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page