A la Une

Haïti : Martine Moïse déclare qu’elle sera candidate à la Présidence et accuse Réginald Boulos d’avoir ordonné l’assassinat de son mari

Dans une interview accordée à un média américain « The New York Times », la veuve du feu Président Jovenel Moïse, assassiné en sa résidence privée sise à Pèlerin 5 le mercredi 7 juillet 2021, explique ce qui s’est passé dans la soirée du 6 au 7 juillet.

Selon la veuve de Jovenel Moïse, les assassins ont pris le temps de saccager sa chambre alors qu’elle gisait dans son sang après avoir frappé par des coups de feu. Déclarant qu’elle était allongée sur le sol à côté de son lit lorsque les assassins ont fait irruption dans la chambre, Martine Moïse a fait savoir que la seule qu’elle a vue avant qu’ils tuent le Président ce sont leurs bottes.

« J’ai écouté pendant qu’ils fouillaient minutieusement dans les dossiers de mon mari. Apparemment ils cherchaient quelques choses de particulier parce que je leur ai entendu dire  en espagnol ‘Ce n’est pas ça, ce n’est pas ça’ et à la fin ‘ca y est’ » a fait savoir Martine Moïse.

Déclarant qu’elle envisage de se présenter à la présidence du pays une fois subi d’autres interventions chirurgicales sur son bras blessé, Martine Moïse a fait savoir qu’elle ne va pas laisser mourir la vision du Président Jovenel Moïse qui selon elle, a été assassiné par les riches oligarques du pays.

Faisant savoir qu’elle n’a pas peur d’eux, la veuve de Jovenel Moïse a fait savoir que Réginald Boulos est celui qui avait le plus à gagner dans l’assassinat de son mari et elle ne cesse jamais de l’accuser d’avoir ordonné le meurtre.

Info 4.0 / Source : The New York Times

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page