A la Une

Haïti-Education : « Kri yon jèn », le roman d’un futur médecin qui s’engage

Conscient des stéréotypes de cette société démocrate en décadence depuis plus de trois décennies, Prince Lozier unit sa belle plume et sa pensée collective pour dénoncer et orienter la jeunesse haïtienne.

Né le 24 Octobre 1995 à Port-au-Prince, Prince Lozier est un jeune étudiant à la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’université Notre Dame d’Haiti (FMSS-UNDH).

Passionné de la poésie et de la littérature depuis l’école classique, l’auteur avait toujours l’ambition de partager sa belle plume avec tous les amoureux de lecture. Réfléchit de la triste réalité du pays, les problèmes socio-politiques qui sévissent depuis plus de 30 ans cette politicaillerie  » Voyel ale » le roman « kri yon jèn », est une formule condensée qui résume plusieurs années de réflexions profondes et patientes d’un patriote inquiet .

Cover : Antoine Freud Kaïdi

Mon premier ouvrage parlait du développement personnel, mais vu la conjoncture de la population haïtienne qui en grande partie est jeune, j’ai dû réviser mon programme car il était important qu’il fasse entendre leur cri. C’est pourquoi j’ai écrit ce roman en créole et le soutien à une maison d’édition, a souligné Prince Lozier par téléphone.

En outre, mis à part l’université, ce jeune aux idées progressistes passe ses heures soit à la lecture soit dans la vie associative .
Entre autres, Prince Lozier est parmi ces jeunes dévoués à la réussite et veut se faire une place de choix dans le monde litteraire haïtienne.

Évoquant la réalité des personnes venues s’installer dans la capitale qui subissent toutes formes d’injustice, l’ouvrage tire la sonnette d’alarme afin que la jeunesse haïtienne puisse identifier les problématiques et exiger aux autorités les droits qui leur sont dus. Pour l’auteur, connaissant le coût des maisons d’édition, la réalisation du projet n’a pas été facile.

Nous vivons dans une société où les bailleurs de fonds ne financent pas réellement les projets d’avenir. Ironie du sort, les activités néfastes sont les plus sponsorisées. C’est grâce à des amis de la faculté qui, à présent sont ma famille et la bonne compréhension de la maison d’édition que l’ouvrage a pu être imprimé, a avancé le jeune médecin écrivain.

Si ce dernier n’est pas le seul à espérer d’une nouvelle Haïti, Prince Lozier se dit fier de poser ses pions pour réveiller la conscience populaire. Fervent donneur de sang, l’écrivain, jeune étudiant en médecine croit dans la positivité et se dit prêt à porter sa touche pour marquer sa génération.

Pour rappel, la vente signature du roman « Kri yon jèn » est prévue de 9h à 4h pm le samedi 24 Avril 2021 au Collège Saint Pierre sis au numéro 53, rue Capois (Port-au-Prince) et le prix de l’ouvrage est à mille (1000) gourdes.

MassonleDuck

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page