A la Une

Haïti-Crise : Une mission d’information et de contact dépêchée par l’OIF dans le pays

L’Organisation Internationale de la Francophonie apporte sa contribution au dénouement de la crise haïtienne.

Dans un point de presse donnée au local de l’OIF à Péguy-Ville, Désiré Nyaruhirira chef de la mission a informé que l’organisation internationale de la francophonie à travers la secrétaire générale Louise Mushikiwabo a envoyé une mission qui travaillera sur l’information et de contact durant une semaine en Haïti.

En plus, la mission est également composée du professeur Théodore Holo, ancien ministre des Affaires étrangères du Bénin, du directeur des affaires politiques et de la gouvernance de l’OIF, Antoine Michon, du représentant de l’OIF pour la Caraïbe et l’Amérique latine, Alexandra Lepeltier, Emmanuel Adjovi et de Saïdou Kane.

Par ailleurs, l’émissaire Nyaruhirira a expliqué les raisons et le calendrier de sa présence dans le pays qui, après les consultations avec les Etats et gouvernement des pays membres de l’OIF la décision de cette mission a été dépêchée.

« En déployant cette mission, la francophonie marque sa volonté de se tenir aux côtés d’Haïti, membre de l’organisation depuis sa création en 1970, et de ses populations. Elle traduit l’esprit de solidarité au fondement de l’organisation, qui rassemble 88 États et gouvernements membres, présents sur les 5 continents » a-t-il avancé.

« L’OIF apporte son soutien à la réforme constitutionnelle que veut réaliser Jovenel Moïse. Mais c’est au peuple Haïtien de discuter de ces questions, de prendre les décisions adéquates . Nous sommes là pour écouter et rendre compte à la secrétaire générale « , a-t-il ajouté

Reçue par le Dr Claude Joseph,ministre des affaires étrangères, chargé de la francophonie, l’émissaire Nyaruhirira a informé que des échanges seront effectués avec les autorités nationales, les responsables de plusieurs institutions, les représentants des différentes mouvances politiques, ainsi que de nombreux représentants de la société civile.

En outre, la mission serait de recueillir toutes les informations importantes, des échanges seront faits, des positions seront tranchées en débat pour rapporter à la secrétaire générale qui, a son tour fera le bilan de la mission aux gouvernements membres afin d’aider le pays de se retirer de cette crise socio-politique qui ronge toute la population.

MassonleDuck

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page