A la Une

Haïti-Assassinat du Président Jovenel Moïse : 2 greffiers et 1 juge de Paix font face à des menaces de mort pour avoir refusé de falsifier les preuves de l’assassinat

Deux greffiers et un juge de Paix qui détiennent les preuves de l’assassinat du Président Jovenel Moïse, font face à des menaces de morts pour avoir refusé de falsifier les preuves.

D’après des informations parvenues à notre rédaction, le greffier Marcelin Valentin, un des greffiers qui s’occupe du dossier, a déclaré avoir reçu dans son bureau, la visite d’un individu qui lui a demandé d’ajouter le nom de l’homme d’affaires Réginald Boulos dans la liste des suspects de l’assassinat.

Refusant catégoriquement de le faire, l’individu dont le nom n’a pas été révélé par le greffier, l’a menacé à mort s’il n’ajoute pas le nom de Réginald Boulos sous prétexte que les colombiens qui ont été arrêté par les agents de force de l’ordre l’ont dénoncé parmis les personnes impliquées dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Info 4.0

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page