A la Une

Ayiti 395 ans de colonie française et ça va durer encore

Malgré la déclaration de l’indépendance le 1er janvier 1804, Ayiti est toujours sous l’emprise de la France par son éducation.

L’avenir d’un peuple dépend de son éducation, les colons le savent bien. Avec l’arrivée des espagnols 1492, les Tainos se sont forcés à apprendre la langue castillane et la religion catholique. Les français se sont débarqués en 1625, à partir de cette date c’est la panique totale pour les habitants du terroir. 

Pendant cette période c’était l’exploitation éhontée des nègres, il n’y avait pas un système d’éducation pour les nègres (les esclaves), ce qui n’est pas un doute, pour priver un peuple de l’avenir, il suffit de lui priver d’éducation et de sa culture. Mais, pourquoi après l’indépendance d’Ayiti notre système éducatif a été élaboré par des gens venaient de l’ancienne métropole?

Malgré l’article 19 de la constitution de 1805 qui stipule qu’il devrait avoir une école dans chaque division militaire, Dessalines n’a pas eu l’occasion d’en créer un système éducatif pour le pays. C’est avec Pétion et Christophe que le pays a connu deux systèmes éducatifs distincts. Avec la scission du pays il existait deux systèmes éducatifs dans le pays.

– Celui de l’ouest avec Pétion qui était rédigé par des professeurs venant de France spécialement par M. Barlette. Donc un système éducatif créé par des français pour un pays qui a dit non à l’exploitation des colons français.

– Celui de Christophe dans le nord suivait le système anglais dont le but était d’éloigner le pays de la France et du catholicisme.

Mais à quoi sert une éducation qui nie la culture et la langue du peuple, malgré la recommandation de Gelin Hyppolite qui préconisait le créole comme langue de l’enseignement.

Il faut noter que dès le début notre système éducatif a été élaboré dans le but de nous garder en ignorance. Avec Boyer l’éducation a connu un moment sombre, c’était un carnage pour le pays.

Malgré les efforts réalisés par Honoré Fery après la chute de Boyer, notre système éducatif reste sous l’emprise du système français. Des écoles se sont créées sous l’administration de Soulouque mais le système reste intact. Avec Elie Dubois c’est toujours la même chose, on crée des écoles, mais le programme scolaire reste le même.

En signant le concordat le 28 mars 1860 Ayiti à réactualisé le code noir. Dans le code noir l’église catholique avait pour mission de baptiser le Nègre et lui faire devenir un bien meuble, le concordat lui – même avait pour mission de nous enseignait pour nous garder en ignorance, de nous faire haïr notre langue, notre culture comme le veut le code noir. Avec la montée des congrégations catholiques et la création des Frères d’Instruction Chrétienne (FIC) l’éducation est devenue Théocentrique et non Anthropocentrique. Donc ce concordat nous rentre dans un autre système d’esclavage, et, ce système d’esclavage est plus horrible que le système d’esclavage physique, car à travers ce système, ils contrôlent nos pensées, nos rêves, nos sentiments, nos passions en un mot ils contrôlent nos vies et, ceci on croit toujours dans ce système éducatif, on n’a jamais faire d’effort pour créer un système éducatif digne d’Ayiti. Pourtant ce système d’enseignement est élitiste, privé, féodal, religieux et le curriculum n’est pas national. Cela veut dire qu’on vit au XXIe siècle mais en éducation on est au Moyen – Age, et jusqu’à date on utilise pas bien les méthodes pédagogiques, on reste toujours dans le dressage qui est un mal pour l’avenir du pays.

De 1804 à nos jours, malgré le changement des différents gouvernements, l’avenir du pays reste entre les mains des français, il n’y avait pas un ministre d’éducation qui avait pensé à créer un système éducatif pour le pays en respectant les règles essentielles de création d’un système d’enseignement.

En fait, l’éducation qui est le développement des différentes facultés (Physiques, Psychiques et Intellectuelles) chez l’humain ainsi que le développement de sa curiosité est devenue un fardeau pour les Ayitiens, parce qu’on n’apprend pas dans notre langue, on ne connaît pas notre culture, on n’utilise toujours le dressage pour faire apprendre les enfants, et dès l’enfance c’est de l’endoctrinement dans le Christianisme, donc c’est un système qui crée des ignorants, des incrédules, des gens malhonnêtes et qui nous rend esclave de notre histoire.

Donc, pour une société meilleure, il faut bannir ce système éducatif pour en créer un système digne d’Ayiti et sortir le pays dans ce tornade d’ignorance.

Weptune JEAN CLAUDE

Gestionnaire/ Normalien Instituteur/Spécialiste en pédagogie de recherche et dyslexie des apprenants.

(509) 3 737 – 0155/ 3 218 h– 4879 / jeanclaudeweptune@hotmail.com

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page