A la Une

๐๐”๐„๐‹๐‹๐„ ๐•๐Ž๐ˆ๐„ ๐‚๐‡๐Ž๐ˆ๐’๐ˆ๐‘ : รŠ๐“๐‘๐„ ๐€๐•๐Ž๐‚๐€๐“-๐„ ๐Ž๐” ๐‰๐”๐‘๐ˆ๐’๐“๐„ ๐ƒ’๐„๐๐“๐‘๐„๐๐‘๐ˆ๐’๐„ ?

Premiรจrement il faut savoir que lโ€™avocat en droit des affaires est un professionnel du droit. Mais ร  la diffรฉrence de lโ€™avocat (ordinaire), il ne plaide pas souvent au tribunal (uniquement en cas de litiges), et travaille essentiellement dans un cabinet dโ€™avocats ou au sein dโ€™une grande entreprise.

De son cรดtรฉ, le juriste dโ€™entreprise est avant tout garant des intรฉrรชts de sa sociรฉtรฉ. Il sโ€™assure que son employeur reste en conformitรฉ avec la loi, en veillant, par exemple, au respect des normes de fabrication des produits et des rรฉglementations.

1. ๐‘จ๐‘ฝ๐‘ถ๐‘ช๐‘จ๐‘ป ๐‘ซ’๐‘จ๐‘ญ๐‘ญ๐‘จ๐‘ฐ๐‘น๐‘ฌ๐‘บ : ๐’„๐’† ๐’’๐’–’๐’Š๐’ ๐’‡๐’‚๐’–๐’• ๐’”๐’‚๐’—๐’๐’Š๐’“.

Un avocat d’affaires est un avocat, qui a donc suivi des รฉtudes de droit, et qui est spรฉcialisรฉ dans le droit commercial et le droit des sociรฉtรฉs. Il peut รฉgalement ajouter ร  ses compรฉtences le droit bancaire, le droit fiscal, le droit de la propriรฉtรฉ industrielle, celui des fusions-acquisitions ou le droit boursier. 

Contrairement ร  l’avocat qui est souvent amenรฉ ร  plaider au sein d’un tribunal, l’avocat d’affaires, lui, travaille en cabinet ou directement au sein d’une grande entreprise qu’il conseille sur tous les aspects juridiques de ses activitรฉs. C’est seulement en cas de litige qu’il lui arrive de plaider.

โ€ข ๐‘ด๐’Š๐’”๐’”๐’Š๐’๐’๐’” ๐’…๐’– ๐’Žรฉ๐’•๐’Š๐’†๐’“ : ๐‘จ๐’—๐’๐’„๐’‚๐’• ๐’…’๐’‚๐’‡๐’‡๐’‚๐’Š๐’“๐’†๐’” 

Les missions d’un avocat d’affaires sont variรฉes : il peut exercer en contentieux ou en conseil. Il peut รชtre conduit ร  plaider les intรฉrรชts de ses clients ร  la cour. 

En tant que conseiller, l’avocat d’affaires doit amener ses clients ร  faire le meilleur choix stratรฉgique pour eux, et doit dรฉfendre leurs intรฉrรชts face ร  la partie adverse.

โ€ข ๐‘จ๐’– ๐’’๐’–๐’๐’•๐’Š๐’…๐’Š๐’†๐’, ๐’’๐’‚๐’—๐’๐’„๐’‚๐’• ๐’…’๐’‚๐’‡๐’‡๐’‚๐’Š๐’“๐’†๐’” ๐’—๐’‚ :

– rechercher des clients pour lui-mรชme ou son cabinet ;

– รชtre ร  l’รฉcoute des problรฉmatiques du client, rรฉpondre ร  ses questions ;

– รฉlaborer et prรฉsenter des solutions ;

– se former, รชtre au fait des marchรฉs concurrentiels ;

– rรฉdiger des contrats, en superviser la signature ;

– nรฉgocier, modifier des transactions ;

– dรฉterminer les droits et devoirs des parties en jeu ;

– monter la structure financiรจre adรฉquate ;

– conseiller le client au mieux de ses intรฉrรชts ;

– dรฉfendre les intรฉrรชts du client ;

– participer aux projets de l’entreprise (cadre lรฉgal);

– estimer les dรฉlais et les รฉtapes prรฉalables ;

– plaider en cour.

โ€ข ๐‘ธ๐’–๐’‚๐’๐’Š๐’•รฉ๐’” ๐’“๐’†๐’’๐’–๐’Š๐’”๐’†๐’” ๐’‘๐’๐’–๐’“ ๐’…๐’†๐’—๐’†๐’๐’Š๐’“ ๐‘จ๐’—๐’๐’„๐’‚๐’• ๐’…’๐’‚๐’‡๐’‡๐’‚๐’Š๐’“๐’†๐’” 

L’avocat d’affaires n’est pas jugรฉ sur la quantitรฉ de son travail, mais sur la qualitรฉ. On attend de lui qu’il sache tout sur tout et qu’il puisse rรฉpondre ร  toutes sortes de questions, des plus simples aux plus complexes. 

Pour ce faire, il lui faut une solide formation, ou รชtre  d’une รฉquipe qui le complรจte. 

Un avocat d’affaires doit se montrer inventif pour imaginer des solutions dans tous les contextes. Parfait stratรจge, on loue son sens de l’analyse, son esprit de synthรจse, sa rigueur et sa tรฉnacitรฉ. 

Il a nรฉcessairement un trรจs bon relationnel avec ses clients (mais aussi avec ses “adversaires”). Il a le contact facile, de la repartie et de l’humour. En rรจgle gรฉnรฉrale, il parle l’anglais, puisque c’est la langue des affaires. 

Ses capacitรฉs d’expression doivent รฉgalement ressortir ร  l’รฉcrit. Plus il est organisรฉ, et mieux il peut rรฉpondre rapidement aux attentes. Secret professionnel oblige, c’est une personne qui sait se montrer discrรจte.

2. ๐‘ณ๐‘ฌ ๐‘ฑ๐‘ผ๐‘น๐‘ฐ๐‘บ๐‘ป๐‘ฌ ๐‘ซ’๐‘ฌ๐‘ต๐‘ป๐‘น๐‘ฌ๐‘ท๐‘น๐‘ฐ๐‘บ๐‘ฌ : ๐’„๐’† ๐’’๐’–’๐’Š๐’ ๐’‡๐’‚๐’–๐’• ๐’“๐’†๐’•๐’†๐’๐’Š๐’“ .

Les dirigeants d’entreprise ou manager ne sont pas des spรฉcialistes du droit. Quand il s’agit d’appliquer la loi ou ne serait-ce que de constituer ou faire signer un contrat, ils font appel aux services du juriste d’entreprise (aussi appelรฉ “juriste contentieux”).

Le juriste d’entreprise occupe vรฉritablement un rรดle de guide juridique au sein de la sociรฉtรฉ et permet d’รฉviter tout litige ou tout dรฉmรชlรฉ avec la justice.

โ€ข ๐‘ด๐’Š๐’”๐’”๐’Š๐’๐’๐’” ๐’…๐’– ๐’Žรฉ๐’•๐’Š๐’†๐’“ : ๐‘ฑ๐’–๐’“๐’Š๐’”๐’•๐’† ๐’…’๐’†๐’๐’•๐’“๐’†๐’‘๐’“๐’Š๐’”๐’† 

Cela va sans dire, la spรฉcialitรฉ du juriste d’entreprise est le droit. C’est lui qui se porte garant des intรฉrรชts de la sociรฉtรฉ qui l’embauche. Pour toute question de droit, ร  lui donc de rรฉpondre. L’idรฉe est simple, les lois sont rarement parfaitement carrรฉes. Il s’agit donc de jouer sur la lรฉgislation sans, bien sรปr, jamais l’enfreindre.

โ€ข ๐‘ณ๐’†๐’” ๐’Ž๐’Š๐’”๐’”๐’Š๐’๐’๐’” ๐’…๐’– ๐’‹๐’–๐’“๐’Š๐’”๐’•๐’† ๐’„๐’๐’๐’•๐’†๐’๐’•๐’Š๐’†๐’–๐’™ ๐’”๐’๐’๐’• ๐’†๐’๐’•๐’“๐’† ๐’‚๐’–๐’•๐’“๐’†๐’” :

– Veiller tout simplement ร  ce que l’employeur reste en conformitรฉ avec la loi (qui รฉvolue sans cesse).

– de renseigner les interlocuteurs sur les questions d’ordre juridique qui concernent un contrat ;

– d’informer l’entreprise sur les diffรฉrentes procรฉdures (assignation en justice, mise en demeure, conciliation adรฉquate pour mettre fin ร  un litige) ;

– de rรฉaliser des actes juridiques ;

– Participe aux nรฉgociations commerciales.

– de s’occuper de la gestion des contentieux pour l’entreprise, qu’il s’agisse du domaine bancaire, fiscal…;

– de constituer les dossiers de plaidoirie en rassemblant notamment des documents, en se reportant ร  la jurisprudence et en rรฉdigeant des conclusions ;

– de s’occuper de l’รฉtablissement des actes de procรฉdure en rรฉdigeant, par exemple, des assignations, en communiquant des conclusions, en transmettant des dossiers au juge ;

– de dรฉfendre les intรฉrรชts de la sociรฉtรฉ ou de ses clients concernant un problรจme d’ordre juridique.

Info 4.0 / Source : Rรฉseau Scolaire

Pour en savoir davantage consulter : etudiant.aujourdhui.frย 

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page